Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Appel d’offre éolien off shore : les opérateurs ne vont pas chômer cet été

Pin it!

off shore,appel d'offre,cre,éoliennes en merLa Commission de régulation de l’énergie (CRE) vient de publier le cahier des charges de l’appel d’offres « Eoliennes en mer » attendu depuis plusieurs mois.

A l’issue d’une concertation de deux ans, cinq zones avaient été sélectionnées le 25 janvier dernier (entre 500 et 750 MW chacune). Ce premier appel d’offres porte sur la construction et l’exploitation de 3GW d’éoliennes off shore sur ces zones.

Même s’ils ont jusqu’au 11 janvier 2012 pour remettre leur offre, les opérateurs éoliens / candidats ne vont pas manquer de travail durant l’été.

__________________________________________________________________________________

L'appel d'offres repose sur trois principes (critères) :

1. Développement d’une filière industrielle (qualité du projet industriel et social) : 40 %

2. Maîtrise du coût de l’énergie produite (prix d’achat de l’électricité) : 40 %

3. Respect de l'environnement et des usages existants du domaine maritime (la pêche notamment) : 20 %

Conditions de raccordement : Pour garantir l’égalité de chances entre les candidats, et éviter les querelles de droits de priorité au titre des conditions de raccordement, il est indiqué dans le cahier des charges que « le candidat au présent appel d’offres ne sollicite pas de proposition technique et financière auprès de RTE. » (titre 414).

Ainsi, la demande de PTF n’interviendra que si le candidat est retenu.

Garanties financières pour le démantèlement : minimum 50.000 € par MW installé, soit 37 millions d’euros pour une ferme de 750 MW.

Le dossier d’appel d’offre est accessible sur le site de la  CRE. Il est possible d’y poser des questions en ligne d’ici le 10 novembre 2011.

http://www.cre.fr/documents/appels-d-offres

Le communiqué de presse du MEDDTL précise que ce 1er appel d’offres sera suivi d’un second, en avril 2012, contribuant à l’objectif d’une puissance installée de 6000 MW à l’horizon 2020. Une concertation sera menée à ce titre pour l’identification des nouvelles zones.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=23568

http://ted.europa.eu/udl?uri=TED:NOTICE:208873-2011:TEXT:FR:HTML

Les commentaires sont fermés.