Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

esa

  • La participation citoyenne contribue à la connaissance scientifique en matière d’environnement (étude de l’ESA)

    Pin it!

    4132550429_305b81b6dd_b.jpgLa Société Ecologique d’Amérique (Ecological Society of America), qui se présent sur son site comme une organisation scientifique non partisane et sans but lucratif créée en 1915, vient de publier une étude consacrée à l’histoire de la participation du public dans la recherche environnementale.

    The history of public participation in ecological research (Abraham Miller-Rushing, Richard Primack, and Rick Bonney). Read More: http://www.esajournals.org/doi/full/10.1890/110278

    Ses conclusions sont que la participation citoyenne contribue utilement à la connaissance scientifique en matière d’environnement.

    1. Le public participe activement à la recherche scientifique depuis plusieurs siècles déjà ;
    2. La professionnalisation relativement récente de la recherche scientifique a bouleversé la contribution des citoyens au progrès de la connaissance environnementale ;
    3. L’écologie bénéficie des données collectées par les citoyens-scientifiques pour comprendre les causes et les conséquences des évolutions de l’environnement (biodiversité, changements climatiques)

    En plein débat sur la participation du public aux normes environnementales (au sens large), il serait intéressant qu’une étude similaire soit conduite pour apprécier les modalités de la contribution historique du public à la réglementation environnementale.